• Chapitre #2 - And overhead of the aqua blue

     

    « Louana ! Arina ! »

    La voix criante fit sursauter la blonde plongée dans sa lecture. Sa colocataire répondit en criant elle aussi qu'elles arrivaient. Louana referma le livre en claquant la vieille couverture toute abîmée et s'étira.  Elle avait passé des heures entières à lire cet ouvrage et était maintenant toute engourdie. L'un des doyens de la ville lui avait remis en l'informant qu'elle devait absolument le lire pour être au courant des évènements qui avaient eut lieu ici il y a plus de cents ans. Elle n'avait pas tout lu, trouvant qu'apprendre ce qui c'était passé il y a des millions d'année n'avait aucune utilité. Elle avait plutôt commencé à partir des dix chapitres, résumant les dix dernières années et c'était pour elle largement suffisant. Surtout que cela ne lui avait absolument pas dit pourquoi elle se retrouvait là, pourquoi tout le monde se retrouvait là. Elle espérait en apprendre un peu plus lors de la réunion qui allait avoir lui. Elle prit sa  veste couleur pétrole sur le dos de sa chaise, un joli meuble d'une matière translucide mais tellement confortable qu'elle aurait pus dormir dedans pendant des siècles sans avoir une seule courbature, et l'enfila. Elle descendit ce qui servait d'escaliers et rejoignit les filles qui l'attendaient devant la maison.  

    ....

    La réunion fut longue et ennuyante.  Au début Louana n'appris rien qu'elle ne savait déjà.  Elle venait de se taper la lecture d'un livre vieux de mille ans pendant presqu'une après-midi entière pour qu'on lui résume en une demi-heure, quelques minutes plus tard. Elle soupira bruyamment, attirant les regards foudroyants de toutes les personnes autours d'elle. Enfin, le discours fut finit, les murmures commencèrent à s'élever dans la foule et la blonde leva vivement la main, avec le même ressort qu'en cours d'Histoire Magique, c'est-à-dire extrêmement rapidement.  Toutes les personnes autours d'elle furent surprise, certaines croyant même à une attaque avaient adopté une position défensive. 

    « J'aurais juste une question ! »

    Tsunade, une femme blonde dotée de deux couettes basses et d'une étonnante poitrine, qui avait conduit la réunion jusque là, lui donna la parole.

    « Qu'est-ce qu'on fait tous ici ? Enfin je veux dire sur ce monde...»

    Le silence se fit soudainement et Louana sentit le poids d'innombrables regards pesés sur ses épaules.  Quelqu'un dans la salle brisa le silence ;

    « Attends, tu veux dire que...»

    La fracas violent d'une porte contre un mur l'arrêta net. Quelqu'un venait d'entrer dans la salle, complètement essoufflé et  légèrement horrifié.

    « Une tornade ! Une tornade se dirige droit sur nous ! »

    Une rumeur peu rassurante monta de la foule, tout le monde s'agitait, se demandant qu'elle était la meilleure mesure à adopter face à ce genre de phénomène plus  ou moins naturel.  Louana avait déjà vu les dégâts que pouvaient causer une tornade, et ce serait franchement moche si elle atteignait la ville.  

    «Quelqu'un dans cette salle est-il capable de gérer une tornade ? »

    La voix de Tsunade mit fin à tous les chuchotements. La tension elle, n'avait pas disparue et au contraire semblait augmenter. Il régnait une sorte de suspense , comme si le monde était resté en suspens, les secondes s'allongeant en attendant que quelqu'un donne une réponse qui pourrait les sauver. Deux mains se levèrent et la salle soupira de soulagement. Elles appartenaient à trois filles. L'une d'elle était de petite taille, ses cheveux très longs formant une jolie cascade de boucles brunes et sa peau très blanches,  lui donnaient un air de poupée de porcelaine, mais ses yeux vairons, l'un rouge et l'autre jaune, cassaient un peu cette image. Louana la reconnu comme Akane Ogawa, l'héroïne de Twins. La deuxième fille venait de se même univers, elle e tenait d'ailleurs aux côtés d'Akane. Chiaki Ranswel  mesurait presque vingt centimètres de plus que sa voisine. Elle était aussi brune mais la descente de ses cheveux se limitait aux épaules. Ses yeux étaient verts et elle portait un sweet de la même couleur sur lequel on pouvait voir un logo jaune qui ressemblait à un dinosaure. L'autre fille était de taille moyenne, élancée  tout en gardant quelques rondeurs. Elle avait le teint plus mat, ses cheveux gris tombaient juste sous ses épaules, leur pointe était légèrement bleuté. Sur son visage, une cicatrice, elle traversait son œil gauche. Cela aurait pus lui causer des troubles de la vue si elle n'avait pas déjà été aveugle. Ses yeux avait conservé leur ancienne couleur violette mais avaient énormément blanchit et ils ne se fixaient jamais nul part. Il s'agissait d'Ayoka Silver, fille de Rayleigh, sœur de Katara et membre de l'ancien équipage de Barbe Blanche. Si Louana pouvait qualifier l'équipage "d'ancien" c'est seulement grâce au fait qu'Ayoka n'avait plus sa longue mèche de cheveux sur la gauche du visage, en effet, elle l'avait coupée à la mort du capitaine. La blonde pouvait donc se douter des raisons qui l'avait poussé, elle et quelques autres membres de cet équipage à venir jusqu'ici, et son cœur s'alourdit.

    « Je suis Ayoka Silver et le ciel est mon domaine, je pense être capable de contrôler cette tornade, elle avait parler d'une voix forte et assurée qui ne laissait pas de place au doute.

    - Je suis Akane Ogawa, et je peux contrôler les quatre éléments.

    -Je suis aussi un maître du vent.

    - Bien. Je vous fait donc confiance pour l'arrêter avant qu'elle ne cause trop de dégâts,  vous vous rendrez sur la plage. Quand aux autres, vous rassemblez tous ceux qui sont dehors et vous vous dirigez vers les montagnes pour vous mettre à l'abri. »

    L'ordre ne laissait pas de place ni au doute, ni à la désobéissance, pourtant quelqu'un eut le cran de demander ;

    «Mais... et vous ?

    - Je dois absolument récupérer quelque chose qui doit être sauvé.  Allez-y maintenant nous avons assez perdu de temps. »

    Et suivant son ordre, un flot de personne se dirigea vers la sortie. Ils ne pourraient pas tous passer la porte en même temps, cela semblait impossible. Pourtant, personne ne semblait ralentir ou faire mine de laisser passer son voisin. Au moment de la collision, la porte s'agrandit simplement, juste assez pour laisser passer tout le monde. Bien qu'habituée à voir des choses étonnante, Louana fut surprise de ce fait, elle n'avait pas spécialement détecter d'enchantement sur la porte, alors bougeait-elle par sa propre volonté ou, existait-il ici un type de magie différent du sien ?  

    ....

    Ils avaient maintenant presque tous atteint un champ situé sur le versant d'une montagne. Il s'étendait en pente douce et offrait une bonne vue sur les évènements qui se déroulaient sur la mer. Le ciel était devenu noir et menaçant et tous les nuages semblaient vouloir se rassembler en un point.
    Les trois filles venaient de s'élancer depuis la plage. D'où ils étaient, elles ressemblaient à trois fourmis face à un géant.
    Dans le groupe, la tension était palpable et il régnait un sentiment désagréable qui mettait Louana mal à l'aise. Elle avait l'impression que toute l'envie de se battre avait quitter les lieux. Mais il y avait un peu plus, une impression de malaise comme si la Faucheuse se tenait au dessus d'eux, prête à tous les happer.

    Du coin de l'oeil, la blonde remarqua une petite boule bleue et se dirigea vers elle. La jeune fille était accroupie de telle manière que ses longs cheveux bleus formaient  une carapace. Louana s'assit à côté et tout en reportant son regard sur la tornade, lui parla :

    « Pourquoi n'y vas-tu pas ? elle marqua une pause, tu devrais être capable de les aider non ?

    - C-Comment  tu les sais ? s'étonna la fille;

    - Hm... Disons que j'ai une facilité pour deviner ce dont les gens sont capables. »

    Tout en disant cela, elle lui avait sourit. Elle se tut quelques minutes, attendant que Wendy réponde à sa première question.  Au loin, la mer se déchaînait, comme si elle menait un guerre contre le ciel. Malgré la fureur des éléments, où ils était ils ne ressentaient pas le moindre brun de vent. Derrière eux, le ciel était d'un bleu limpide entre les sommets des montagnes, si bien qu'en regardant juste là-bas il aurait été difficile de croire qu'un tornade se déchainait dans notre dos.

    «Natsu m'a empêcher d'y aller, il a peur que je... que..., sous le poids de l'émotion sa voix s'étrangla dans sa gorge, Louana passa son bras autours de ses épaules et l'attira à elle. Il n'a pas pu sauver Erza, personne n'aurait pus, mais il se le reproche et... il ne veut pas qu'on disparaisse aussi... »

    La blonde médita quelques instants les paroles de la plus jeune, cherchant ce qu'elle devait lui répondre.

    « Tu sais, je pense que, à chaque fois qu'on se lance dans un bataille, on ne pourra jamais en connaître l'issue avant la fin, et pourtant on se bat quand même, parce qu'on y croit et parce que tout ce qui se trouve derrière nous est bien plus important que le résultat final de notre propre combat. Même si on meurt en se battant, c'est un risque réel, on est près à le prendre parce qu'on croit en tout ce que nous avons et nous savons que nous pouvons nous appuyer sur ça. Je pense que personne ne devrait choisir à notre place les batailles que nous désirons mener. Si tu veux te battre pour sauver Erza, fait-le, parce que tu es là pour ça et parce que tu y crois. »

    S'ensuivit un long silence. Wendy ne savait pas quoi dire, elle venait de parler à une inconnue qui lui avait tant bien que mal remonter le moral, pourtant elle ne se sentait pas méfiante vis-à-vis d'elle, c'était même plutôt le contraire, elle se s'entait rassurer que la plus âgée soit à ses côtés.  Ce moment ne s'éternisa pourtant pas car une personne venait dans leur direction.

    « Louana, j'aurais besoin de te parler. »

    La voix était directe et lorsqu'elle se retourna, Louana découvrit l'expression de Tsunade, entre un mélange d'autorité et de doute. Elle se leva et la suivit un peu à l'écart du groupe.

    ....

    La première slave arriva sur elles à toutes vitesses, Akane eut à peine le temps de l'esquiver. Les trois filles furent surprises de découvrir que la tempête dégageait une certaine aura de surnaturel, ou du moins elle ne ressemblait en rien à ce qu'elles connaissaient. Elle avait une forme d'entonnoir du au mouvement des courants chauds et froids, mais, maintenant qu'elles étaient assez proche pour le voir, elle était comme recouverte d'une fine protection aérienne. Dans tous les cas, le plus étrange restait le fait que la tornade se défendait. Lorsqu'elles essayaient d'approcher assez près pour pouvoir prendre le contrôle des vents, une slave de gouttes d'eau plus que tranchantes était envoyé dans leur direction.

    Ayoka cria aux deux autres filles qu'elle prenait de l'altitude pour voir ce qu'il en était en haut. Elle fléchit la jambe droite et d'une petite impulsion se propulsa vers le haut. Quelques instant plus tard elle était à hauteur d'une première couche de nuage, elle la traversa puis, plus rien. Au dessus du nuage c'était la calme plat. Elle redescendit et s'arrêta au niveau des nuages. Elle reçut une salves de gouttes en plein abdomen, fut déstabilisée quelques  secondes mais les gouttes l'avait simplement traversée sans causer aucun dégâts. Alors, l'intensité des attaques augmenta, mais sans succès, toutes traversaient la jeune fille comme si elle avait été un fantôme. Elle ressentit alors sur sa peau, quelque chose comme si un laser était pointé sur elle, c'était une sensation de chaleur mais en même temps de dangers et cela venait de l'intérieur de la tornade. Elle se pencha légèrement en avant et, rapide comme l'éclair se jeta dans la bête. Traverser le mur de vent lui fut difficile car, même si son corps étant constitué d'air tout la traversait sans la toucher, la violence des courants rendait la tâche difficile et lorsqu'elle parvint au centre, elle avait déjà fait presque cinq tours. L'intérieur de la tornade ressemblait à un énorme désordre, les vents volaient sans directions précises, se mêlaient et se démêlaient, jamais encore elle n'avait ressentit ça. Pourtant elle ne s'attarda pas sur ce fait étrange car quelque chose d'autre retenait son attention. Elle ressentait une énorme masse de pouvoir au dessus d'elle, quelque chose de dangereux qui semblait sur le point de s'effondrer. En effet, au dessus d'elle brillait une énorme pierre verte. Elle semblait à la fois structurée et ordonnée, son cœur avait une forme irrégulière, pourtant les pics qui en partaient étaient tous élever selon un schéma bien précis. Il ne fallut pas plus de temps à la grise pour déterminer qu'il s'agissait de la source de la tempête. Elle ressembla ses deux mains et lia ses doigts. Suivant le principe de formation d'un cyclone elle modela l'air autour de ses mains. Elle y rassembla le plus de force possible jusqu'à créer de l'énergie assez puissante pour briser la pierre. Alors, elle pris son élan vers le haut et projeta ses deux mains sur la surface de la pierre, en évitant une épine de justesse. Après un craquement horrible et une secousse, le minéral éclata en mille morceaux. Tous furent projetés vers la mer et l'un d'eux traversa le ventre d'Ayoka qui hurla de douleur. Le morceau de cristal l'avait touché et du sang commençait à s'échapper de la blessure. De sa main gauche elle appuya sur la plaie et se laissa redescendre. Elle fut éjectée du cœur de la tornade qui après avoir tremblé quelques secondes avait repris sa course, moins rapide mais toujours destructrice. Elle arriva bientôt au niveau des deux autres filles. Sa main était rouge de sang et un goût métallique avait emplit sa bouche. Lorsqu'elle voulu parler, elle cru qu'elle allait vomir.

    «Il y avait... une sorte de... générateur... qui contrôlait une partie... de la tornade... je pense qu'il y en... a, elle déglutit, plus elle parlait plus elle devenait blanche, un autre... en bas... il faut... le détruire. »

    Akane et Chiaki la regardèrent toute d'abord avec  inquiétude puis devant son regard, elles filèrent vers la mer. Ayoka essaya de s'éloigner un peu mais elle perdait beaucoup de sang, ses sens se brouillaient et le rivage lui paraissait à mille lieux. Son champ d'écoute commença à rétrécir et elle se sentait plus aveugle qu'elle ne l'était déjà, privée de sa précieuse ouïe. Elle entendit malgré tout la deuxième explosion mais elle paraissait provenir d'un rêve, elle sombra. Son corps percuta l'eau froide et elle s'enfonça dans la fraîcheur. L'eau de mer, si il y avait un point commun entre son monde et celui-ci, il fallait que ce soit son point faible. Elle sentit toutes ses forces la quitter et sombra dans les abîmes.

    ....

    Chiaki et Akana avaient filer à toute allure vers la mer. Arrivées au bord de l'eau elle remarquèrent l'éclat vert caractéristique de la présence de la pierre. Elle essayèrent bien d'approcher la tornade mais en vain. Elles avaient déjà toutes les deux de multiples coupures et les choses n'allaient pas en s'arrangeant, elles perdaient de l'énergie inutilement à esquiver toutes les attaques et Akane commençait à fatiguer.  La plus petite esquiva encore une fois en frôlant les vagues. Elle eut alors une idée ; si elle ne pouvait pas atteindre le générateur par ici, peut-être pourrait-elle le faire par en dessous. Elle jeta un coup d'œil à Chiaki qui acquiesça imperceptiblement signe qu'elle avait plus ou moins compris son idée. Elle n'hésita pas une seconde de plus et plongea. Contrairement à la surface, sous l'eau tout était calme et Akane avait l'impression de nager dans du sirop à la menthe tellement l'éclat vert était fort. Elle se positionna plus ou moins en dessous de la pierre et rassemblant les forces de la mer elle frappa. Comme avec Ayoka, la pierre vola en mille éclats et l'un d'eux atteignit Akane à la jambe droite. Surprise, elle ouvrit la bouche et par mégarde avala de l'eau. Déconcentrée, elle essaya de remonter à la surface tandis que l'eau devenait rouge derrière elle. Lorsqu'elle l'atteignit enfin, tout était calme comme si aucun événement climatique étrange ne s'était produit. Chiaki lui tandis la mains pour l'aider à sortir de l'eau et Akane remarqua que du son bras était couvert de sang, elle venait de se faire toucher à l'épaule, sans doute par l'un des éclats. Épuisées, elles regagnèrent la plage et s'allongèrent sur le sable tandis qu'une personne qui avait tout observé depuis la plage s'approchait d'elles.

     

    _____

    Nombre de mots : 2766
    Prochain chapitre : /pan/
    Mot de l'auteur : Bon j'avoue ce ne sont pas des grands combats ahah... Mais ça arrivera, un jour... un jour... Bon je sais j'ai mis mille ans à écrire mon chapitre mais hier soir à 00:00 j'étais inspirée et j'ai écris pendant une heure et demi xD Enfin bref, j'aime bien Louana qui philosophe sur la vie /pan/
    Titre : Phrase de la chanson "The Kids aren't alright" de Fall Out Boy (♥♥) même si la chanson à rien à voir avec le chapitre :hap:
    Des questions ?

    « Chiaki [01]ArinaxDeidara [01] »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Février 2015 à 20:45

    ENFIN UN CHAPITRE! /o/ Bon maintenant je veux la suite *-* C'est qui la personne qui vient vers elles ? xD

     

    "Son champ de vision commença à rétrécir" tu ne sais même pas à quel point j'ai ris à ce passage. Une aveugle qui perd la vue haha! Je comprend maintenant pourquoi tu voulais me prendre une modif xD

    J'aime j'aime j'aime! *-* Par contre tu as écris que deux mains se lèvent mais il y a trois personnes qui lèves leur main... xD Puis Louana mdr. Elle va se faire tuer par Tsunade

    2
    Vendredi 6 Février 2015 à 20:52

    Je devrais jamais écrire au milieu de la nuit xD 

    J'avais la flemme d'en faire une surtout 8D *tousse*

    Alors du coup j'ai corriger et pour les mains qui se lève c'est qu'à la base il y avait pas Chiaki et je corrigerais plus tard :3

    3
    Vendredi 6 Février 2015 à 20:53
    Wsh la j'veux trop la suite c'trop bien D: Ecrit vite D:
    4
    Vendredi 6 Février 2015 à 20:55

    Mdrrrr, faut dormir la nuit xD Sinon tu finiras comme moi (défoncée pendant des jours et des jours)

    Je comprends parfaitement xD Puis le recyclage c'est cool! x'D

    Ah d'accord! x) Au début je pensais qu'il y avait Wendy puis bah non. Elle sert à rien, la pauvre. /sors/

    5
    Vendredi 6 Février 2015 à 22:01

    Merci les gens xD \o

    Wendy sert à faire un chapitre plus long ;) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :